Gâteau savoyard de pommes de terre

Gâteau de pommes de terre savoyard

j’ai eu un coup de cœur pour cette recette, facile et bluffante…

un jambon  en cuisine… il n’en fallait pas plus !!!

moitié pommes de terre, moitié patates douces

Ingrédients:        

  • 1 kg de pommes de terre
  • 1 gros oignon
  • 1 pincée de sucre
  • 14 tranches de lard (jambon cru)
  • 200g de reblochon
  • 2 c à c de thym
  • 1 petit pot de crème fraîche entière
  • Un filet d’huile
  • poivre (sel)

Préparation :    

 Eplucher les pommes de terre, les rincer et les découper en fines rondelles de 2 mm maximum.

Détailler le reblochon en fines lamelles et émincer l’oignon. Dans une petite poêle verser un filet d’huile et faire revenir à feu doux l’oignon émincé pendant 2 minutes. Ajouter un filet d’eau et une pincée de sucre et continuer quelques minutes afin que l’oignon absorbe le liquide et devient un peu confit. Réserver.

Recouvrir une plaque allant au four de papier sulfurisé et y déposer un cercle (préférez un moule petit de diamètre mais haut ou individuel). Disposer les tranches de lard en partant du centre et en remontant sur les bords. plat-8-2935.jpg

Réaliser deux voir trois couches de pommes de terre, saler, poivrer, recouvrir de quelques lamelles de reblochon, d’un peu d’oignon confit, parsemer de thym et d’un peu de crème épaisse.

Disposer à nouveau deux ou trois couches de pommes de terre, poivre, quelques lamelles de reblochon, un peu d’oignon confit, du thym et d’un peu de crème épaisse. Finir avec les dernières rondelles de pommes de terre. Une certaine hauteur de pomme de terre garantie plus de moelleux.

Replier les tranches de lards, et disposer les dernières lamelles de reblochon au centre.

Enfourner dans un four préchauffé à 180 °C pendant 1h15 à 1h30. Couvrir à mi-cuisson si le gâteau colore trop vite.

Servir dès la sortie du four…
patates fondantes à souhait,le jambon est moelleux en dessous, croquant sur le  dessus, excellent !!!Gâteau de pomme de terre

le farcement un peu sur le même esprit…

dans un plat haut style kougelhopf ou kouglof fermé

Afficher l'image d'origine

Ingredients:

  • – 1,5 kg de pommes de terre (tartifles)
  • – 500 g de pruneaux dénoyautés (variante: 400g pruneaux +100 g de raisins secs trempés dans un bol d’eau la veille)
  • – 500 g de lardons ou petit salé coupé en lardons
  • – 2-3 œufs entiers
  • – 2 cuillères à soupe de farine
  • – 15-30 tranches fines de poitrine fumée (selon la taille du plat)
  • – une cuillère à soupe de crème fraîche
  • – poivre, muscade,5 baies…(éviter le sel car le lard fumé suffit)
  • – de l’huile de tournesol pour graisser le moule.
  • – 1 rabolire (moule à farcement), 1 passoire, 1 râpe à pomme de terre ou un robot avec râpe à légumes, un grand récipient pour faire le mélange.

Afficher l'image d'origine

Préparation: environ 45 min

Éplucher les tartifles. Râper finement les tartifles (important!) et les mettre dans une passoire. Presser fortement afin de faire ressortir la mousse et l’amidon et ainsi assécher la préparation.

Vous pouvez utiliser un torchon dans lequel vous mettez les patates râpées puis vous le torsadez afin de serrer très fort. Laisser reposer 15 minutes environ.

Pendant ce temps, huiler le moule à farcement et tapisser ce dernier avec les tranches de lard fumé.

Hacher grossièrement les fruits séchés. Les pruneaux doivent être dénoyautés mais rester entiers.

Mettre dans un recipient, les pommes de terre râpées et pressées, ajouter éventuellement la cuillère de farine puis le melange de fruits secs, les œufs et la crème fraîche. Incorporer les lardons (ou petit salé). Ajouter quelques tours de poivre et mélanger le tout a la main. Une fois le mélange obtenu, remplir le moule à farcement préalablement beurré et lardé en tassant bien.

Lorsque le moule est rempli, replier les tranches de lard sur le dessus de la préparation. Éventuellement compléter avec 1 ou 2 tranches supplémentaires et poser le couvercle

Cuisson: 4h à 200° ou 10/12h à 100°  : Enfourner dans un four, au bain marie dans un grand plat rempli d’eau, à 180/200°.

Ou bien dans un four classique pendant une nuit à une température moyenne de 100°.

Afficher l'image d'origine

Le Reblochon de Savoie est un délicieux fromage fin et doux. C’est exclusivement du lait cru et entier qui entre dans sa fabrication. Il est produit par des producteurs fermiers et des fromagers de Savoie et de Haute-Savoie

Tarte au Reblochon de Savoie et patate douce :

Pâte:
250 g de farine
40 g d’huile d’olive fruitée
1 œuf
1 pincée de selRésultat de recherche d'images pour

Dans le bol du mixeur, mettre la farine, l’huile d’olive, l’œuf, et le sel. Pétrir. Ajouter au fur et à mesure un peu d’eau (environ 2 à 3 cuillères à soupe), jusqu’à avoir une boule. On peut aussi faire de même dans un saladier avec les mains.

Filmer et réserver au frais pendant une bonne heure.

Fariner le plan de travail et étaler la pâte au rouleau. Garnir un moule ( 35/11 cm), et réserver au frais jusqu’à l’utilisation.

Garniture:
1 grosse patate douce
200 g de Reblochon de Savoie
1/2 oignon rouge
10 tranches très fines de jambon (lard ou ou pancetta)
fenouil sauvage
poivre
huile d’olive
Éplucher la patate douce puis la couper en deux dans la hauteur. Couper des tranches fines à la mandoline.

Mettre un filet d’huile dans une poêle et faire précuire les tranches de patate douce à feu moyen pendant environ 10 minutes avec une belle pincée de fenouil sauvage. Elles doivent être fondantes sans se défaire. poivrer. Laisser tiédir.

Préchauffer le four à 180°C.

Disposer les tranches de patate douce sur la pâte.

Couper l’oignon à la mandoline. Couper le Reblochon en tranches.Afficher l'image d'origineIntercaler des lamelles d’oignon entre les tranches de patate douve puis faire de même avec le Reblochon et le jambon cru. Assaisonner et ajouter un filet d’huile d’olive. Faire cuire pendant environ 25 minutes.

 ASTUCE :

Le fenouil sauvage se cueille en été en  hautes prairies. Mangé par les vaches, il parfume le lait et donc le fromage. Frais en saison ou séché le restant de l’année, il parfume délicieusement les plats de poisson et bien sûr de fromage. A défaut de fenouil sauvage, du thym ou de l’origan 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s